22 novembre 2005

Rêve ou intersigne ?


Bel exemple de "réalisme fantastique" que cette enveloppe de Jacky, où, sur le cachet du musée de la poste, le postillon prend l'allure de l'Ankou !

"Les intersignes sont comme l'ombre, projetée en avant de ce qui doit arriver.(...)
Le char de l'Ankou ("karrik ou Karriguel ann Ankou") est traîné d'ordinaire par deux chevaux attelés en flèche "
l'Ankou est l'ouvrier de la mort ("Oberour ar maro")

Anatole Le Braz, la légende de la Mort .

Aucun commentaire:

Publier un commentaire